Enligne : Editos

Editos

Les éditos de Pierre Auguste

Rénovation énergétique. 3/3-Encore une usine à gaz.

 

Gribouille est en marche. Hormis les réalités, rien ne peut l'arrêter.

Il est vrai qu'un certain Guillaume d'Orange lui a mis en tête cette idée selon laquelle, « Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer.» Gribouille persévère dans le ridicule. La maison brûle et il contribue à combattre le sinistre avec les lance-flammes de la communication et de la désinformation.

...

Par Pierre Auguste le 2019-10-15

Évolution énergétique 2/3-Bien définir les risques et les précautions

 

Des gens plutôt littéraires habitent le haut du pavé politique et médiatique. Leur propension naturelle est de vouloir tout régenter et tout expliquer. Ils seraient bien inspirés d'interroger leur ministre désormais chargée des questions énergétiques.

...

Par Pierre Auguste le 2019-10-08

Évolution énergétique 1/3-Bien nommer les choses

 

Quand j'entends parler de transition énergétique je suis soudain transi de froid et d'effroi.

Nos politiciens qui guignent les suffrages des écologistes seraient bien inspirés de changer de vocabulaire. Les uns et les autres semblent ignorer qu'en bon vieux français le verbe transir signifie mourir et que la transition n'est guère qu'une agonie.

...

Par Pierre Auguste le 2019-10-01

Réformes. Amours, Délices et Orgues

 

 

Nous avons appris dès l'école primaire la singularité et la dualité du genre de ces trois jolis mots que sont Amour, Délice et Orgue.

Et pourtant, jour après jour, les faits divers nous révèlent que les ambitieux et les présomptueux apprennent sur le tard que les amours passagères, les délices politiciennes et les grandes orgues de la communication ont en commun d'être dangereuses.

En notre beau pays, les câlineries ne suffisent pas pour amadouer le citoyen indocile. Il manque à nos dirigeants d'avoir appris à mieux tenir leurs promesses et à ne pas surestimer leurs attributs.

...

Par Pierre Auguste le 2019-09-17

Internat. 3/3 Un cas d'école

 

Les hasards professionnels m'ont fait assister un jour à une présentation de l'École Polytechnique ce fleuron de nos internats.

C'était il y a bien longtemps. Le « campus » de l'X était alors à Paris dans le quartier latin, haut-lieu de la dissipation estudiantine. L'auditoire n'était pas fait d'élèves ni d'anciens élèves. Le Directeur Général fit l'exposé. L'un et l'autre devaient être brillants. Ils le furent.

...

Par Pierre Auguste le 2019-08-27

Internat . 2/3 La réalité dépasse l'affliction

 

 

L'internat est souvent ressenti par l'exilé comme une punition divine.

Chacun y est venu en raison de quelque circonstance familiale douloureuse. (Perte d'un parent ou obligations professionnelles lointaines, allégement d'une famille trop nombreuse pour que chaque enfant puisse trouver un coin de table pour faire ses devoirs, fuite pour échapper à une famille abusive, ou dans l'impossibilité de pourvoir à l'éducation de ses enfants...)

Les causes en sont si diverses qu'il faut bien se garder d'en établir une typologie et d'en déduire des lignes de conduite omnibus. Chaque élève est un cas à traiter en tant que tel.

...

Par Pierre Auguste le 2019-08-13

Internat. 1/3 La nostalgie nouvelle est arrivée

 

L'enseignement de masse ayant montré ses limites et ses incohérences, les savants sachant chercher cherchaient une panacée. Ils croient l'avoir trouvée dans le passé.

Après une longue immersion, l'internat de notre jeunesse refait surface. Il est désormais accompagné. Le voilà renommé en un clic. Comme un fichier informatique. Place à l'Internat d'Excellence !

...

Par Pierre Auguste le 2019-07-30

Dépendance. 4/4 Coûts, Financement, Chronologie

 

Au terme de ce bref parcours dans le vaste problème de la dépendance vitale, le bon sens devrait commander de sortir de la confusion intellectuelle et morale dans laquelle notre pays semble se complaire.

Les évolutions au coup par coup de systèmes complexes, imbriqués et interdépendants génèrent des situations embrouillées, des actions incohérentes, des autosatisfactions puériles, des communications balbutiantes.

...

Par Pierre Auguste le 2019-07-16

Dépendance.3/4 Le partage des responsabilités

 

La nouvelle génération de nos dirigeants était frappée par le mal du jeunisme conquérant. Il semblait que seule sa propre vieillesse puisse l'en guérir. Elle avait pris le pli de bouter le feu aux esprits en lançant des idées en l'air, un peu à l'étourdie. Elle débattait ensuite sur les mérites respectifs des extincteurs cependant que quelque sinistre faisait rage quelque part.

Il n'est pas dans mon intention de reprocher aux jeunes de ne pas être vieux. Mais je crois utile de les mettre en garde contre les aveuglements que sait produire la ségrégation par les âges.

...

Par Pierre Auguste le 2019-07-09

Dépendance.2/4 Le maintien à domicile

 

L'allongement de la durée de la vie accroît le risque de dépendance. Nul ne sait s'il sera frappé. Ni pourquoi, ni comment, ni quand, il sera atteint. Chacun préfère oublier. Comme la harde d'antilopes qui se remet tranquillement à brouter après une.prédation léonine.

À demain les misères !

Nos bons pastoureaux de l'espèce humaine commencent à s'inquiéter de la vague qui va submerger les établissements spécialisés en charge de « l'accompagnement » de fin de vie.

...

Par Pierre Auguste le 2019-07-02

Dépendance.1/4 Des intentions aux réalités

 

 

 

Nos communicants politiques annoncent désormais à tous vents leur intention d'accompagner les malheureux. Ils font penser à cette antique secte des Pharisiens qui survit et sévit encore aujourd'hui.

 Selon Alain, le « Pharisien est un homme qui croit en Dieu, et qui croit que Dieu est content de lui ».

 Les dieux-élus d'aujourd'hui nous sont tombés de quelque Aventin partisan. Ils semblent avoir oublié qu'ils sont des hommes.

...

Par Pierre Auguste le 2019-06-25

Sélection et Orientation. Un couple mal assorti et mal assuré.

 

Aux quatre coins de notre hexagone, nous cultivons les contradictions. Le monde entier nous les envie. Notre préférée est d'abhorrer les capitalistes et d'adorer les capitaux.

Nous excellons aussi dans la dubitation. Le démontrent nos agitations estudiantines saisonnières. Induites par les aléas et les facéties de la Sélection et de l'Orientation, elles se plaisent à se faire passer l'une pour l'autre.

...

Par Pierre Auguste le 2019-06-18

Vers les formations en entreprise 4/4 Insérer l'être humain en son entier

r

Si l'on en croit la presse et quelques experts, la « machine infernale » Pôle-Emploi aurait besoin d'un aggiornamento. Ses cinquante-mille servants seraient trop peu nombreux pour remettre les chômeurs au travail qui n'existe pas et des travailleurs qui n'ont pas envie de travailler pour de bas salaires. On sait que certains refusent de se mettre hors de possibilité de recevoir les aides qui les font vivre dans une reposante médiocrité.

J'ai exposé supra les raisons qui font penser que nous pourrions réduire les charges de notre système actuel de placement et de recrutement.

...

Par Pierre Auguste le 2019-06-11

Vers les formations en entreprise 3/4-Recruter avant de former

 

Ceci n'est qu'un avis. Une bouteille à la mer. Une sorte de ballon d'essai. Comme disait Montaigne, grand maître des essais, il y a plus de quatre siècles et demi :« Je donne mon avis non comme bon mais comme mien »

Mes idées ne sont pas à vendre. Les adopte qui voudra. Les applique qui pourra.

Nous vivons en un temps où dix à vingt pour cent des hommes ont besoin d'aide alors que nos dirigeants s'obstinent et s'épuisent à placer tout homme en curatelle étatique.

...

Par Pierre Auguste le 2019-06-04

Vers les formations en entreprise 2/4-Arrière anthropopithèques, laissez passer la science !

 

On peut le regretter mais au cours des âges, l'enseignement des humanités à dû faire quelque place aux sciences et aux techniques. Cela n'a pas toujours été un succès pour l'humanisme, ni pour le progrès.

Nous sommes en un temps qui appelle une redistribution continue de l'enseignement, de ses contenus, de ses tâches, de la répartition des responsabilités, nécessaire pour assurer une cohérence des effectifs des filières, des enchaînements chronologiques.

...

Par Pierre Auguste le 2019-05-28

Vers les formations en entreprise 1/4-Une autre répartition des tâches

 

La montagne étatique s'est mise en travail. Cent fois sur les métiers elle remet son ouvrage. Elle a promis monts et merveilles. Dans les vallées et dans la plaine retentissent les cris des douleurs d'enfantement.

La création d'un système de formation des hommes est un processus en permanente gésine. Il ne faut pas s'en étonner. Savoir et savoir-faire sont d'étranges « matières » immatérielles en perpétuelle expansion, insécables, incompressibles.

...

Par Pierre Auguste le 2019-05-21

Vingt-et-une leçons. Méditation

 

 

Cette vingt-et-unième et dernière leçon de l'ouvrage de Yuval Noah Harari m'a paru quelque peu vaporeuse. Nous savons maintenant qu'en son jeune âge il a appris à apaiser son esprit en surveillant les flux d'air entrant et sortant par ses narines.

Je m'abstiendrai de tout commentaire mais je ne peux résister à mon démon de la taquinerie. J'avouerai que je m'interroge pour savoir comment il fait pour maîtriser ses nerfs quand il est enrhumé.

...

Par Pierre Auguste le 2019-05-14

Vingt-et-une leçons. Sens

 

 

 Dès la première phrase de son discours de la méthode, Descartes a déclaré que « Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée . »

 Yuval Noah Harari et moi n'avons sans doute pas bénéficié du même partage. Voilà qu'en sa vingtième leçon, page 521, votre historien de l'humanité vous apprend que « La première chose que vous devez savoir sur vous c'est que vous n'êtes pas un récit. »

 Pourquoi diable dire si tard cette première chose à savoir, que Descartes eût sans doute dite « bille en tête ? » Bigre, tant de papier pour en arriver là !

...

Par Pierre Auguste le 2019-05-07

Vingt-et-une leçons. Éducation

 

 

Quand on ouvre la rubrique « éducation », on ne sait jamais ce qui va en sortir. Chacun en a sa définition, ses contenus, ses pratiques.

C'est d'abord une floraison des appellations dans des structures à vocation pourtant globalisante.

 Nous avons chez-nous un ministère de l'Éducation Nationale. Son personnel veut se limiter à l'enseignement et laisser l'éducation aux bons soins des familles. Les entreprises attendent des Institutions qu'elles leur « fournissent », en temps voulu, des personnels compétents, prêts à l'emploi ayant spécialement reçu une formation pour toutes leurs activités. La cité appelle à la formation et à l'éducation du citoyen.

 Pour parfaire l'édifice, il faut se souvenir que l'on ne peut, faire d'éducation physique sans le ministère des sports, développer la culture et dispenser l'enseignement supérieur et l'enseignement agricole sans les ministères éponymes.

...

Par Pierre Auguste le 2019-04-30

Vingt-et-une leçons. Science fiction

 

 

La lecture de cette dix-huitième leçon m'a laissé perplexe. J'ai l'impression de n'avoir pas bien compris. En d'autres temps, j'eusse été justiciable d'un redoublement. J'attendais de la science fiction. On m'a annoncé tout de go en sous-titre que « Le futur n'est pas ce que vous voyez au cinéma. ».

Je croyais déjà le savoir. On m'a surtout parlé de films américains que je n'ai jamais vus et que je ne peux résumer.

 On m'a rappelé les projections d'Aldous Huxley qui m'avaient fort impressionné quand je les ai lues il y a sept décennies.

 La présente leçon est surtout faite de considérations morales dont je n'ai pas saisi le lien avec le sujet annoncé.

...

Par Pierre Auguste le 2019-04-23

Vingt-et-une leçons. Post-vérité

 

 

La fine fleur de notre société est éblouie par le vocabulaire. Elle se nourrit de l'intellectualisme des États-Unis d'Amérique.

Pour s'en convaincre, il suffit de suivre du coin de l'œil et d'écouter du coin de l'oreille, les productions culturelles, médiatiques, publicitaires et politiques qui ont pour cible la frange de notre population attentive à tout ce qui vient du ponant.

Pour être « in » il faut capter les vents d'ouest qui nous apportent les tempêtes, les perturbations, les giboulées, les concepts indispensables.

...

Par Pierre Auguste le 2019-04-16

Vingt-et-une leçons. Justice

 

 

La justice est un grand mot. Par ses deux principales acceptions il désigne, soit une valeur morale, soit l'institution qui en est la garante.

Ce n'est pas par hasard que la justice, et l'injustice sa sœur jumelle, fassent grand bruit. Les gros temps socio-politiques courent en même temps, chez-nous et dans le vaste monde.

Yuval Noah Harari consacre sept pages et-demie à ces menues-lacunes de la justice des hommes qui remontent à la nuit des temps et semblent s'obstiner à durer autant que l'humanité.

...

Par Pierre Auguste le 2019-04-09

Vingt-et une leçons. Ignorance

 

 

 Yuval Noah Harari traite en six pages sa quinzième leçon. Sur l'ignorance.

 J'ignore s'il faut être ignorant ou savant pour accomplir une telle performance. Par ses précédentes leçons nous savons que Yuval s'intéresse aux nouvelles technologies et à l'intelligence artificielle qui expliquent peut-être cette alacrité d'expression.

 Deux thèses se dégagent de ce bref élan pédagogique.

...

Par Pierre Auguste le 2019-04-02

Vingt-et-une leçons. Laïcité

 

 Je n'ai pas encore trouvé la réponse à la question que je me suis posée ab initio de savoir à qui s'adressent ces vingt-et-une leçons. Il semble toutefois que Yuval Noah Harari. considère sa pédagogie comme une partie de billard américain qui consisterait à faire envoyer des billes, dans des trous qui n'existent pas encore, par des joueurs néophytes !

 Il n'écrit pas pour ceux qui ne sauront jamais lire. Quelles que soient ses cibles, il compte pour les atteindre sur le temps évalué en siècles et sur sur la médiation des familles et des pédagogues. Il reste à organiser le retour d'expérience !

...

Par Pierre Auguste le 2019-03-26

Vingt-et-une leçons. Humilité

 

 

Cet ouvrage de Yuval Noah Harari met bien vite le mot humilité à l'esprit. Et d'abord par son titre.

 Donner vingt et une leçons à l'humanité entière pour zéro virgule huit siècle paraît un peu osé. Après avoir jeté un coup d’œil sur la table des matières j'ai évité de m'appesantir sur ce sujet en attendant le moment voulu par l'auteur.

...

Par Pierre Auguste le 2019-03-19

Vingt-et-une leçons. Terrorisme-Guerre

 

 

Le citoyen vient de se redécouvrir en élément du peuple souverain.

Il avait oublié que chaque temps a ses abominations publiques et que certaines sont pérennes. Ainsi en est-il pour le terrorisme qui ne varie que dans ses motifs et ses modes d'action. Chaque génération n'innove guère que par son vocabulaire.

Nul n'est besoin de tendre l'oreille pour entendre les mots que le quidam croit devoir opposer aux maux qui perturbent ou menacent la société.de promiscuité, dite de proximité.

...

Par Pierre Auguste le 2019-03-12

Vingt-et-une leçons. Immigration

 

 

La neuvième leçon de Yuval Noah Harari sur l'immigration est de la belle ouvrage. La circonspection est nécessaire pour venir à bout du sujet.

L'homo-sapiens-électeur est appelé à approuver la démarche. En la projetant à notre niveau national, les « homo-hébergis » de la rue, des quartiers et terroirs, déjà serrés en leurs aires, en leurs comptes...ou en leurs aises, seraient appelés à se serrer un peu plus pour faire place aux arrivants et à s'émerveiller de l'immensité du champ des apports « culturistes » dont ils bénéficieraient.

...

Par Pierre Auguste le 2019-03-05

Vingt-et-une leçons. Religion

 

 Ma famille paternelle est originaire d'un village juché sur une montagne autrefois défendue par une fortification que protestants et catholiques se prirent et reprirent durant les guerres de religion et firent maintes fois démanteler ou rétablir de force par les habitants du lieu.

 J'en ai retenu l'idée selon laquelle des enjeux de pouvoir se cachent souvent derrière les affrontements religieux. Ce n'est pas l'actualité qui peut me faire changer d'avis quand elle exhale un remugle d'antisémitisme et d’anti-judaïsme que les bien-pensants croyaient à jamais disparus.

...

Par Pierre Auguste le 2019-02-26

Vingt-et-une leçons. Nationalisme

 

 

Chacun compte les semaines à sa manière.

Cela fait sept semaine que je tente de satisfaire cette promesse de donner un avis sur le livre de Yuval Noah Harari qui me fut offert à Noël. Comme on dit de nos jours, et de nos semaines obstinées, j'irai jusqu'au bout.

Après avoir lu ce premier tiers de l'ouvrage je m'interroge pour savoir à qui cette septième leçon sur le nationalisme peut bien être destinée.

...

Par Pierre Auguste le 2019-02-19

Vingt-et-une leçons. Civilisation

 

 

« Nous autres, civilisations , nous savons maintenant que nous sommes mortelles. Nous sentons qu'une civilisation a la même fragilité qu'une vie.

Nous avions entendu parler de mondes disparus tout entiers, d'empires coulés à pic avec tous leurs hommes et tous leurs engins ; descendus au fond inexorable des siècles avec leurs dieux et leurs lois, leurs académies avec leurs sciences pures et appliquées, avec leurs grammaires, leurs dictionnaires, leurs classiques, leurs romantiques et leurs symbolistes, leurs critique et les critiques de leurs critiques.

Paul Valéry . La crise de l'esprit 1919

...

Par Pierre Auguste le 2019-02-12

Vingt-et-une leçons. Communauté.

 

 

Yuval Noah Harari a entrepris de nous formater en vingt-et-une leçons, pour affronter les défis du siècle 21. Il s'y prend tard car le siècle est déjà bien entamé. Chronos refusera d'en changer le cours. Pour de nombreuses tâches que YNH assigne à l'humanité il faudra sans doute une plus longue maturation et des retouches des contenus programmatiques.

 Je vous donne rendez-vous pour un bilan d'étape... en 2099.

...

Par Pierre Auguste le 2019-02-05

Vingt-et-une leçons. L'égalité

 

 Yuval Noah Harari veut édifier les enfants du siècle. Il clôt sur le thème de l'égalité la première partie de son ouvrage didactique consacrée au défi technique.

 Moi qui suis plutôt un enfant du siècle précédent, je vis résolument dans ce siècle vingt-et-un qui a déjà presque consumé vingt pour cent de son potentiel et gagne de vitesse les prévisionnistes. Les premiers enfants du siècle ont été privés de la bonne parole du maître. Voilà déjà une génération sacrifiée, encore victime d'une grave et irréductible inégalité.

...

Par Pierre Auguste le 2019-01-29

Vingt-et-une leçons. Liberté, liberté chérie.

 

 

La troisième leçon du livre de Yuval Noah Harari place l'intelligence artificielle au premier rang des défis auxquels est confrontée l'humanité. Après en avoir fait une caractéristique dominante de l'évolution du travail, il revient sur ce thème dans la leçon sur la liberté.

 Il semble que nous soyons là sur une idée fixe, peut être même sur un phantasme.

...

Par Pierre Auguste le 2019-01-22

Vingt-et-une leçons. Le travail.

 

 

Yuval Noah Harari a raison de nous interpeller sur le travail. Mais je ne vois pas bien à qui et à quoi pourra servir sa deuxième et courte leçon.

S'agit-il du travail en général , du travail-loisir de l'honnête homme d'antan, du travail indépendant, du travail salarié , du travail clandestin, du travail servile ? Chacun sait que le travail est multiforme et évolue depuis la nuit des temps. En distinguer, en dénombrer, en décrire et en stabiliser les statuts devient toujours plus difficile.

...

Par Pierre Auguste le 2019-01-15

Vingt-et-une leçons. Mais pour qui ?

 

 

On m'a offert un grand livre pour Noël. Les cadeaux culturels sont toujours mes préférés. Le titre en est « 21 leçons pour le XXIe siècle ». Par l'auteur du best-seller Sapiens. Yuval Noah Harari.

Fichtre ! Le titre est un peu osé en ce siècle où personne ne veut recevoir de leçons et où tout le monde veut en donner. Mais je suis d'une génération qui estime encore que toute leçon est bonne à prendre à condition qu'elle soit appropriée.

...

Par Pierre Auguste le 2019-01-08

Les machines à diviser

 

 

Les Gaulois ont toujours été inventifs. Ils avaient déjà conçu une machine à moissonner. Bons charpentiers, ils avaient aussi mis au point le tonneau qui a supplanté l'amphore et favorisé l'acclimatation de la vigne en France .

Notre pays aime les divisions. C'est notre Auvergnat Blaise Pascal (1623-1662) qui a inventé la Pascaline, première machine à compter. Il voulut être utile à son père conseiller du roi, ancêtre de nos inspecteur des finances qui aiment les espèces, afin de les multiplier, les additionner, les soustraire et les diviser pour les semer à tous vents.

...

Par Pierre Auguste le 2019-01-01